Pour cette deuxième journée de Mondial du Vent, le windsurf était à l’honneur. Les organisateurs ont décidé de lancer une compétition de tow-in, en attendant que les conditions de vent évoluent.

Tonky Frans

Tractés par un jet-ski, les windsurfers prennent de la vitesse et exécutent une ou plusieurs figures à la suite, au ras de la plage, au pied des spectateurs. Avant la compétition qui commencera demain, sept windsurfers ont profité de l’après-midi pour s’entraîner – et ravir les spectateurs présents en nombre sur la plage. Le Bonarien Tonky Frans a fait le show, avec des sauts techniques et d’une grande amplitude. Le rookie de la compétition, le français Nil Bacon, 15 ans – qui participe à sa première compétition internationale – a fait forte impression pour sa première fois en tow-in ! Il a même réussi à poser de belles figures d’habitude réservées aux initiés.

Côté kitesurf, la Coupe du Monde GKA Kiteboarding Air Games est toujours en stand-by. Possible reprise demain ou démonstration de tow-up.

Gros plan sur… la meilleure kitesurfeuse française, Maureen Castelle, Championne de France 2017 et 6e mondiale

Après avoir vécu cinq ans en Nouvelle-Calédonie – c’est là-bas qu’elle découvrait le kite – Maureen est revenue récemment s’installer en France après s’être qualifiée l’an passé sur le Tour mondial, à l’issue du Mondial du Vent 2017. Elle voyage désormais partout dans le monde pour les compétitions. A propos du nouveau format du Mondial du Vent, à cheval entre style et amplitude, Maureen explique : « ce nouveau format est intéressant car cela plait beaucoup plus au public donc si cela peut attirer plus de spectateurs et de médias, ça sera parfait ! » Selon elle, « Leucate-La Franqui un excellent spot pour cette nouvelle épreuve Air Games ! Notre sport est encore plus spectaculaire car on peut déclencher les sauts très près de la plage et sauter presque au-dessus du public ! Cette interaction avec le public rend ce spot génial ! »

Elle espère que les filles seront de plus en plus nombreuses à se lancer sur le tour mondial GKA : « Les figures sont un peu moins techniques mais lorsque le vent est très fort, l’engagement mental est primordial donc cela pourrait faire un peu peur. En revanche, les sensations que procurent les sauts très haut donneront sûrement envie à plus en plus de filles de se lancer ! »

Une partie du team Occitanie Sud de France était présente tout l’après-midi au Village de la Glisse pour rencontrer le public : Les kitesurfers Pauline Valesa et Paul Serin, Marion Mortefon (windsurf), Perrine Laffont (ski de bosses), Cécile Hernandez (snowboard cross), Aurélie Godet (wakeboard) et les biathlètes Aristide et Myrtille Bègue. Certains sont revenus sur leur expérience des Jeux Olympiques, et tous ont participé à une séance de dédicaces devant le public nombreux.

Contact

Pour toute demande d'info, remplissez le formulaire ci-dessous.

Start typing and press Enter to search