Clap de fin sur le 22e Mondial du Vent, qui a mis cette année à l’honneur le windsurf en tow-in et le kitesurf en tow-up (tracté).

Jesse Richman

L’épreuve de windsurf tow-in freestyle a vu le sacre du britannique Adam Sims, suivi de très près par la relève française, Antoine Albert et Sam Estève.
En kitesurf, si les riders n’ont pas pu courir la première étape de Coupe du Monde GKA Kiteboarding Air Games – le nouveau tour mondial – faute de vent suffisant, ce Mondial du Vent a été l’occasion de rassembler à Leucate l’ensemble des riders et membres de l’industrie. Tout au long de la semaine, les riders ont testé une nouvelle façon de voler, tractés par un jet-ski. Certains habitués comme Jesse Richman ou Tom Hebert ont pris du plaisir à conseiller les plus jeunes. C’est l’esprit du kitesurf, de l’entraide entre les riders, qu’ils soient Champion du Monde ou nouvel arrivé sur le tour mondial.

Antoine Albert

Le grand public a pu se mêler aux pros lors de la Crédit Agricole Paddle Race (samedi 21) et les meilleurs duos se sont retrouvés pour la première Cross SUP Race, une course du terre et sur mer en paddle. Tout au long de la semaine, les fans de glisse et la famille se sont réunis dans le Village de la Glisse pour assister aux nombreuses activités et animations.

Windsurf : Après une finale dantesque hier, les windsurfers ont encore tout donné pour assurer le show et montrer l’extraordinaire potentiel du windsurf freestyle.
Kitesurf : Dans l’après-midi, un petit vent de Nord a permis de lancer une belle démonstration de tow-up kitesurf pour clôturer la journée. Pendant deux heures, le public venu en nombre a eu droit à un festival de sauts stratosphériques. Les riders ont pu réaliser les mêmes figures qu’ils exécuteraient d’habitude, dans de plus fortes conditions de vent. À ce jeu-là, les meilleurs étaient sans conteste le Suisse Maxime Chabloz, les Français Arthur Guillebert et Jules Chollet.
Paddle : Suite et fin de la Cross SUP Race. Tout au long de la journée, plusieurs duos se sont affrontés sur la Cross Sup Race, une course chronométrée par équipe de 2 qui se déroulait d’abord sur l’eau, en paddle, puis sur la plage, avec des obstacles à franchir. Cette épreuve bon enfant était ouverte à tous, et chaque équipe pouvait réaliser autant de passages qu’elle le souhaitait. Les meilleurs se sont vus récompenser à l’occasion d’une remise des prix.

Crédit Agricole Paddle – beach race

Monique Ching, 1ère adjointe au Maire de Leucate et Directrice du Mondial du Vent dresse le bilan de cette 22e édition : « 2018 était un très beau Mondial du Vent. Même si le vent n’était pas avec nous cette année, tout le monde a su s’adapter aux circonstances, que ce soit les organisateurs ou les riders…. Le grand soleil, toute la semaine, a fait le bonheur du public. Plus de 150 000 spectateurs sont venus profiter des animations et du spectacle offert par les riders ! »

Les chiffres clés :
22 ans que le Mondial du Vent réunit la crème du kitesurf et du windsurf. Au fil des années, l’étape de Leucate est devenue un immanquable dans le calendrier des compétitions internationales.
150 000 spectateurs ! Le public est venu en nombre sur les 6 jours de l’évènement.
83 riders pro qui étaient à Leucate cette semaine. 65 kitesurfers et 18 windsurfers. Parmi eux, les Champions du Monde des disciplines !
13 ans. C’est l’âge de la plus jeune rideuse. Il s’agit de la brésilienne Mikaili Sol. Petite prodige du kite, elle est déjà double Championne du Monde Junior dans la catégorie des moins de 16 ans.
35 : le rider le plus âgé avait 35 ans. C’est la légende du windsurf freestyle Tonky Frans.
30 : c’est la hauteur moyenne atteinte par les kitesurfers lors des épreuves de tow-up, kitesurf freestyle tracté.

Le rendez-vous est déjà donné pour Avril 2019 !

Contact

Pour toute demande d'info, remplissez le formulaire ci-dessous.

Start typing and press Enter to search